Que ressentent physiquement les femmes qui subissent une interruption de grossesse par médicaments?

 

L'ampleur et la durée des saignements suivant une interruption de grossesse par médicaments diffèrent pour chaque femme et dépendent à la fois de la méthode utilisée et de l'avancement de la grossesse. De nombreuses femmes décrivent l’expérience comme de longues et abondantes règles avec des crampes, et beaucoup comparent le processus à une fausse couche spontanée.

 

Le saignement et les crampes sont de résultats normal et prévu comme étant une partie du processus d’avortement. La durée des saignements dépend de la méthode utilisée, mais se situe entre une et quatre semaines après le début du traitement abortif. Pour la mifépristone ainsi que le misoprostol, et le misoprostol seul, les saignement les plus abondants sont lors des premières journée et s’amincie avec le temps. Les crampes sont généralement plus sévère lors de l’utilisation du misoprostol que les autres méthodes d’avortements par médicament.

 

De plus, de nombreuses femmes disent perdre des caillots de sang ainsi que des tissus gris ou beiges (les produits de la conception). Ces tissus mesurent généralement moins de deux centimètres de longueur. Les produits de la conception peuvent typiquement être disposé de la même manière que les produits associés aux règles le sont (par exemple, disposé dans la toilette).

 

Si vous avez des questions sur l'interruption volontaire de grossesse par médicaments, vous pouvez visiter notre page internet sur les questions fréquemment posées.

 L'INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE PAR MÉDICAMENTS 

Português